2 min
2 min

Radicalisation : le gouvernement veut passer la fonction publique au crible

L’État “n’étant pas épargné par la radicalisation”, le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé une série de mesures visant à mieux détecter les cas d’agents publics soupçonnés de radicalisation. Une réflexion menée par le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, visera notamment à “mobiliser et compléter” les instruments juridiques permettant d’écarter les agents en contact avec du public et “susceptibles d’avoir une influence”.

Poursuivez

votre lecture !

Consultez gratuitement les actualités de ce jour

Accédez à toutes les actualités et nominations

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×