Identifiez-vous | Mot de passe oublié ?

Christophe Deshayes : “L’État plate-forme, c'est le retour de l’État stratège à l'ère digitale”

Code

Aperçu
EMAIL CODE

Aperçu
“Se muer en une plate-forme ne suffit pas pour devenir un succès mondial du digital”, affirme Christophe Deshayes, président du cabinet de conseil Digital Matters, à l'occasion des Rencontres des acteurs publics, le 9 octobre au Conseil d'État. Pour la puissance publique, le point clé doit être d'utiliser des ressources qui sont sous utilisées, comme par exemple les salles de classe dont on ne se sert qu'à 10 % de leurs capacités. Si “elles décoiffent nos habitudes de penser”, les plates-formes permettent aussi et surtout de “ne pas investir dans de nouvelles infrastructures des sommes que l'État n'a pas”. Christophe Deshayes voit dans l'État plate-forme le retour de l'État stratège à l'ère digitale. Lequel implique aujourd'hui de déployer trois qualités : “penser autrement, décider dans un environnement complexe, assurer que les adaptations seront faites dans le même sens dans les vingt ou quarante années qui viennent”.

Publié le

Vidéo hébergée sur Libcast