LE CLUB DES ACTEURS DE LA PERFORMANCE PUBLIQUE

Partager

Pexip est le spécialiste européen des solutions de visioconférences professionnelles, performantes et sécurisées. Ils accompagnent les administrations publiques, Collectivités territoriales, établissements de santé, centres de recherches et d’autres services de l’Etat pour intégrer la visioconférence au cœur de leurs usages quotidiens. Pexip permet ainsi d’améliorer la qualité de vie au travail des agents, de renforcer la communication interne mais également de créer de nouveaux services à destinations des citoyens (RDV administratifs en vidéo, télé-consulation santé, télé-justice…).
 

Pexip sera représenté dans le Club par Grégory Gestin, directeur commercial secteur public.

2 min

Services numériques d’État: la visio facteur d'attractivité

Réformer la fonction publique, l’hôpital, la justice, les services administratifs aux citoyens… Les chantiers sont nombreux en matière de transformation publique. La vidéo communication est au cœur de ces nouveaux services, plus attractifs et plus efficients.

Dans sa quête de transformation numérique, l’État travaille à l’amélioration de la qualité et l’égalité d’accès des citoyens aux services publics, ce qui suppose plus d’attractivité. Ces parades digitales permettront de lutter contre les déserts administratifs ou médicaux mais également de faciliter l’accès aux services administratifs, désengorger les tribunaux, mieux coordonner les services de la sécurité nationale ou encore assurer un meilleur suivi du dossier patient. Les potentialités sont fortes.

Visioconférence et action publique. La visioconférence peut contribuer à la bonne exécution et au suivi des missions de services publics autour de deux axes majeurs : une meilleure coordination entre les entités afin d’accélérer la prise de décision (et l’application des politiques publiques) et une utilisation au cœur des missions de service public. La communication vidéo offre en effet une véritable opportunité d’innover et d’inventer des nouveaux services pour une meilleure expérience usager. D’ailleurs, de nouvelles pratiques en visioconférence arrivent dans notre quotidien (téléconsultation, télé-audience de tribunal...) et l’État va devoir en pérenniser et en généraliser l’utilisation.

Sécurité et interopérabilité : les clés de l’adoption. Les services publics constatent l’intérêt évident de la visioconférence mais les contraintes règlementaires impliquent que sécurité (confidentialité et souveraineté des données) et facilité d’intégrations soient au rendez-vous. Les fournisseurs de solutions de visioconférence se doivent de montrer des garanties, soit géographiques – un opérateur européen peut offrir la garantie d’une souveraineté régionale – soit au travers de certifications via l’ANSSI ou de type ISO 27001. En outre, pour accompagner les organisations publiques à inventer des services attractifs, l’État va devoir privilégier des solutions de visioconférence capables de s’intégrer quasi-nativement à n’importe quelle application ou portail web existant.

En conclusion. Ces nouvelles méthodes apportent une approche innovante, sécurisée et simple à déployer qui va renforcer les services de l’État et des collectivités à destination des citoyens. La vidéo répond à des problématiques concrètes, telles que le désengorgement des tribunaux, le filtrage d’accès aux services d’urgences, ou même à certaines administrations. Nous n’en sommes qu’au début mais la tendance semble irréversible. Et cela au plus grand bénéfice de nos services publics et des citoyens !

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×