7 min
7 min

Réforme constitutionnelle : la nomination des magistrats du parquet en débat

La récente polémique sur la désignation du successeur de François Molins au poste de procureur de la République de Paris intervient alors qu’une réforme, inscrite dans le projet de loi de révision constitutionnelle prévoit que les membres du parquet soient désormais nommés après avis conforme du Conseil supérieur de la magistrature. Une réforme qui, selon le gouvernement, confortera l’indépendance de la justice, mais qui reste, pour beaucoup, encore insuffisante.

Poursuivez

votre lecture !

Consultez gratuitement les actualités de ce jour

Accédez à toutes les actualités et nominations

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×