Partager

2 min
2 min

Nouvel assouplissement des règles du télétravail dans la fonction publique

À compter de ce 1er juillet, la règle du télétravail passe de 3 à 2 jours par semaine dans la fonction publique. Un premier assouplissement avait déjà eu lieu le 9 juin. Un retour à la normale est toujours prévu à la rentrée.

Le retour des agents publics sur leur lieu de travail s’organise doucement mais sûrement. Déconfinement progressif oblige, ce 1er juillet marque en effet une nouvelle phase dans l’assouplissement des règles qui prévalent en matière de télétravail dans la fonction publique.

À compter de ce jour, ainsi, la règle passe à 2 jours de télétravail par semaine dans la fonction publique d’État contre 3 actuellement. Cette règle des 3 jours était en vigueur depuis le 9 juin, la date qui avait marqué la fin des 5 jours de télétravail sur 5, alors en vigueur depuis de nombreux mois.

Pour rappel, les modalités de l’assouplissement du “tout-télétravail” avaient été détaillées par la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, dans une circulaire datée du 26 mai. “La situation sanitaire s’améliorant grâce l’effet conjugué des mesures de freinage et de la politique vaccinale, un assouplissement progressif de certaines mesures mises en place peut dorénavant être envisagé, tout en conservant un degré de prudence élevé”, y soulignait-elle ainsi. 

Retour à la normale prévu en septembre 

Prochaine échéance désormais prévue : le 1er septembre, avec une nouvelle réduction du nombre de jours de télétravail. Un “retour au régime de droit commun si la situation sanitaire le permet”, précise la circulaire. 

Reste à savoir si ces objectifs pourront être respectés. Le nombre de nouvelles contaminations liées au coronavirus est en effet reparti à la hausse en Europe après dix semaines consécutives de baisse, a averti, jeudi 1er juillet, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui juge inévitable une nouvelle vague épidémique sans discipline de la part de la population et des autorités. 

Dans tous les cas, la rentrée devrait être marquée par l’application du nouvel accord-cadre sur le télétravail qu’Amélie de Montchalin espère signer d’ici la fin du mois de juillet. Toujours en cours de discussion avec les représentants du personnel, cet accord a pour objectif d’“améliorer” la mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique. L’instauration d’une “indemnité télétravail” au bénéfice des agents publics est également dans les tuyaux gouvernementaux. 

Les dernières actualités

Partager cet article

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×