LE CLUB DES ACTEURS DE LA PERFORMANCE PUBLIQUE

Partager

Partenaire de confiance des organismes publics depuis de nombreuses années, Red Hat propose un large éventail de solutions Open Source pour aider les organismes publics à accélérer l'innovation en unifiant les individus, les processus et les technologies.

 

Premier éditeur mondial de solutions Open Source, Red Hat s'appuie sur une approche communautaire pour fournir des technologies Linux, de cloud, de conteneurs et Kubernetes hautes performances. Il aide les acteurs publics à standardiser leurs systèmes sur plusieurs environnements, à développer des applications cloud-native ainsi qu'à intégrer, automatiser, sécuriser et gérer des environnements complexes grâce à des services d'assistance, de formation et de consulting reconnus.

 

Red Hat est représenté au sein du Club par Thomas Belarbi, Strategy & Business Development - Secteur Public.

2 min

L’Open Source d’Entreprise en appui des communs numériques et des organisations publiques

La France souhaite s’appuyer sur l’Open Source pour bâtir les technologies informatiques dont elle a besoin. L’Open Source d’Entreprise peut lui permettre d’éviter certains écueils. Un atout pour l’État et les organisations publiques. 

Ces derniers mois, l’État français a montré au travers des différentes interventions d'Amélie de Montchalin, alors ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, que l’Open source devenait un axe stratégique en matière de transformation numérique. La volonté de bâtir des communs numériques au sein de la communauté européenne constitue la suite logique de cette stratégie et la concrétisation d’une promesse de transformation. Ces futures solutions et infrastructures communes aux États membres partageront trois caractéristiques essentielles issues des valeurs de l’Open Source :

●    Innovation : l’Open Source est devenu la source d’innovation la plus importante de ces dix dernières années et de nombreux projets phares, devenus aujourd’hui des standards de l’industrie numérique, sont issus de cet écosystème (Linux, Kubernetes, Openstack, PGSQL, Tensor Flow, Firefox…).
●    Ouverture : l’Open Source est ouvert à tous et les projets issus des communautés placent l'interopérabilité, la standardisation et la réversibilité au cœur de leur architecture.
●    Souveraineté : l’Open Source propose des technologies à l’état de l’art, accessibles à tous et par tous, empêchant ainsi le « verrouillage applicatif » inhérent aux technologies propriétaires

Le défi de la course à l’innovation
L’État français est depuis de longues années consommateur et, dans une moindre mesure, contributeur de l’Open Source. Certaines entités telles que la DGFIP (Direction générale des Finances publiques) ou la Gendarmerie Nationale ont choisi d’utiliser massivement le logiciel libre, et ont su en tirer les bénéfices grâce à une organisation et des budgets adaptés.
Toutefois, beaucoup d’administrations désireuses de se tourner vers l’Open Source, souvent attirées dans un premier temps par la gratuité des technologies, doivent alors faire face à la difficulté de « dompter » des logiciels en perpétuelle évolution, avec des cycles de développement rapides, et dont les seuls soutiens sont les communautés. L’Open Source est un train lancé à pleine allure qui ne s'arrête jamais et la vélocité dans l’innovation peut parfois se faire au détriment de la stabilité pour qui ne parvient pas à suivre son rythme. À courir après les mises à jour et les nouvelles fonctionnalités, il arrive que les administrations s'essoufflent, faute de temps et de ressources, et finissent par abandonner.

L’Open Source appliqué au secteur public
C’est ici qu’entre en jeu l’Open Source d’Entreprise, stabilisé et sécurisé avec une pérennité et un support adapté aux contraintes des systèmes d’information des administrations centrales. Autant de critères qui seront nécessaires à la mise en place des futurs communs numériques ou des plateformes logicielles dont l’État français a besoin pour accompagner sa digitalisation.
Red Hat est le leader mondial de l’Open Source d’Entreprise et met son savoir-faire et son expertise au service du secteur public. Actuellement, nous accompagnons des acteurs clés comme les ministères de l’Intérieur et de la Justice ou bien des acteurs de la sphère sociale dans leur migration vers le cloud, le tout en adéquation avec la doctrine « Cloud au centre » portée par la DINUM (Direction interministérielle du numérique) et les règles de sécurité dictées par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information).

Nous sommes fiers d’être le partenaire Open Source de l’État français.

Thomas Belarbi, Strategy & Business Development - Secteur Public - Red Hat
Architecte de métier pendant 12 ans chez Sopra Steria, où il s'est spécialisé dans le secteur public, Thomas a rejoint Red Hat, au sein des équipes commerciales, pour continuer à porter cette vision autour de la transformation du Cloud de l'État français, grâce à l'innovation et la transparence de l'Open Source.
 

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×