Partager

1 min
1 min

Le gouvernement cherche à constituer un vivier de tuteurs pour ses prépas “Talents”

La plateforme de tutorat pour les étudiants des nouvelles classes prépas “Talents” vient d'être lancée. Peuvent y postuler les élèves et anciens élèves des écoles de service public qui ont passé un concours de la fonction publique il y a moins de trois ans. 

Le gouvernement en appelle aux fonctionnaires et hauts fonctionnaires pour contribuer à la réussite de son programme "Talents". Le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques vient en effet de lancer sa plateforme en ligne de tutorat pour les élèves des prépas "Talents". Les anciens élèves des écoles de service public sont invités à y postuler pour devenir les tuteurs des étudiants de ces nouvelles classes préparatoires.

Dès l'annonce de ce programme “Talents”, début février, l'exécutif avait promis que chacun des étudiants du programme bénéficierait d'un “tutorat renforcé”. Si ce dispositif existait déjà dans le cadre des ex-classes préparatoires intégrées (CPI), il pâtissait toutefois d'un manque d'organisation et d'unicité.

Logique de viviers

Avec la plateforme qu'il lance aujourd'hui, le gouvernement veut ainsi faire passer le dispositif à l'échelle en constituant un "vivier" de tuteurs. Et le mettre ainsi à disposition des équipes pédagogiques des classes “Talents” et surtout de leurs élèves pour qu'ils puissent bénéficier d'un accompagnement "maximisé" pour la réussite aux concours. 

Pour postuler, les fonctionnaires devront notamment avoir passé un concours de la fonction publique au cours des trois dernières années. Après candidature, ils seront éventuellement recontactés par les services du ministère pour un entretien à distance. 

Les personnes choisies devront ensuite suivre un programme de formation puis ils intégreront le "vivier des tuteurs". Charge ensuite aux responsables pédagogiques des prépas "Talents" de les contacter pour leur affecter des élèves à "tutorer".  Objectif du ministère : trouver d'ici la rentrée prochaine des tuteurs pour les 1 700 étudiants de ces classes préparatoires. 

Les dernières actualités

Partager cet article

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×