3 min
3 min

Le gouvernement algérien critiqué pour sa gestion de l’argent public

Dans un rapport, la Cour des comptes algérienne pointe de nombreuses anomalies. Des ministères ont été épinglés pour ne pas avoir déclaré leurs agents et pour des impayés. Le rapport révèle également que près de 400 000 postes sont vacants dans la fonction publique. 

Poursuivez

votre lecture !

Consultez gratuitement les actualités de ce jour

Accédez à toutes les actualités et nominations

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×