4 min
4 min

La Rue de Grenelle a du mal à compter ses enseignants absents

Alors que 3,5 milliards d’euros et 50 000 emplois sont consacrés au remplacement des enseignants absents, un rapport sénatorial épingle la mauvaise gestion du ministère de l’Éducation nationale. Et propose sans ciller d’intégrer le remplacement des collègues absents pour une courte durée dans les obligations de service des profs.

Poursuivez

votre lecture !

Consultez gratuitement les actualités de ce jour

Accédez à toutes les actualités et nominations

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×