2 min
2 min

Jacques Mézard évoque la “concentration des pouvoirs” entre les mains d’une “technocratie”

Le ministre sortant de la Cohésion des territoires, évincé lors du remaniement gouvernemental, a jugé que la “concentration des pouvoirs entre les mains de ce qui est perçu, à tort ou à raison, comme une technocratie, un milieu restreint” alimentait “la défiance et le sentiment d’abandon”. Une attaque en règle de l’essence du pouvoir macronien.

Poursuivez

votre lecture !

Consultez gratuitement les actualités de ce jour

Accédez à toutes les actualités et nominations

Abonnez-vous

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×