2 min
2 min

Interpol se dote d’un moteur de recherche multi-biométrique pour conduire ses enquêtes

Ce dispositif, mis à disposition des agents des 194 États membres d’Interpol, permet d’identifier instantanément les suspects dans des affaires criminelles ou lors de contrôle aux frontières. 

Le secrétaire général d’Interpol, Jurgen Stock, en 2019 au siège de l’organisation à Lyon

Partager cet article

Club des acteurs publics

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×